Définir son positionnement, c’est forcément passer par sa formulation. Dans l’article précédent, nous avons vu ce qu’était un positionnement et souligné son importance. Un bon positionnement doit tenir en une phrase ! Nous allons voir pas à pas comment rédiger son positionnement et comment tu vas pouvoir l’utiliser pour booster ton business.

Dans l’article Affirmer son positionnement pour se différencier, nous avons défini le positionnement comme le choix, pour une entreprise, de structurer son offre autour d’un concept fort pour acquérir une position dans l’esprit des ses clients. Ce concept peut se synthétiser en une phrase qui, si elle respect certaines règles, sera la colonne vertébrale de ta stratégie de communication.

Qu’est-ce qu’un bon positionnement ?

Dans le choix et la formulation d’un positionnement, on doit viser 6 qualités principales :

1. Être SIMPLE

Le positionnement doit-être formulé en une phrase avec un nombre de caractéristiques limité pour être facilement compréhensible et retenu. N’oublie pas que rédiger un bon positionnement requiert des sacrifices. Tu ne peux pas être tout pour tout le monde.

2. Être ATTRACTIF

Quels sont les bénéfices clients ? Tes clients potentiels doivent comprendre rapidement en quoi tu réponds à leurs attentes. Là encore, focalise-toi uniquement sur les attentes de tes clients idéaux.

| A lire : Le client idéal, mythe ou réalité.

3. Être CRÉDIBLE

L’offre peut-elle délivrer ces bénéfices ? N’essaye pas de mentir pour valoriser ton offre. Un positionnement est voué à l’échec s’il est en contradiction avec les caractéristiques du produit ou service vendu.

Anecdote : BIC, la marque de “jetable” qui a “vulgarisé” l’écriture, le rasage et les briquets a échoué en voulant se lancer dans le parfum, car ce produit est à l’opposé du “vulgaire”. Cela démontre l’important d’avoir un produit/service aligné avec son positionnement. 

4. Être DIFFÉRENT

Ces bénéfices sont-ils meilleurs que ce que propose la concurrence ? Il faut, dans la mesure du possible, te positionner à partir d’une qualité que tu es le/la seul.e à posséder ou que tu possèdes plus que ses concurrents. Je t’invite à prendre connaissance de La stratégie de l’océan bleu , de W.Chan Kim et Renée Mauborgne (édition Pearson). 

5. Être PROFITABLE

Économiquement viable ? Il faut trouver l’équilibre entre te spécifier sur une partie du marché et rester assez large pour pouvoir garder un potentiel économique suffisant, en fonction de ta structure et de ton développement.

6. Être PÉRENNE

S’inscrit-il dans la durée ? Un positionnement n’est pas voué à être modifié tous les ans, car il met du temps avant d’être intégré. C’est un engagement à long terme que tu prends auprès de tes clients. La campagne de communication, elle, peut changer régulièrement.

Rédiger son positionnement en 3 étapes

1. Trouver les fondements de ta marque.

Avant de te lancer dans l’écriture, à toi de te poser les bonnes questions. Quel est le coeur de ton métier ? Qu’est-ce que tu fais de mieux ? Qui peut en bénéficier le plus ? Et quels bénéfices vont-ils en tiré ?

2. Formuler ton positionnement en 1 phrase car :

Un positionnement qui ne tient pas en une phrase est trop complexe : la simplicité est un gage de compréhension.  C’est également un exercice de formulation qui permet de discuter et valider chacun des éléments constitutifs du positionnement. Ainsi, tu pourras communiquer ton positionnement facilement aux équipes internes ou à tes prestataires.  

Si c’est encore confus, voici en exemple mon positionnement, pour te donner une idée du résultat attendu :

MOZ- La Little Ajans propose aux solos-entrepreneurs un accompagnement individuel ayant pour objectif premier de les aider à structurer leur marque pour qu’ils puissent acquérir la confiance dont ils ont besoin pour toucher leur client et passer au niveau supérieur.

3. Une fois ta phrase rédigée, vérifie que ton positionnement soit simple, attractif, crédible, different, profitable, pérenne.

Disséquons ici mon positionnement pour te donner un exemple :

  • Simple : Tient en une phrase. Pas d’ambiguïté. Chaque élément clé est mentionné.
  • Attractif : Le positionnement correspond aux attentes importantes des clients potentiels => avoir un cadre + une vision claire de leur identité pour pouvoir toucher facilement leurs clients.
  • Crédible : Le positionnement est en accord avec le service vendu => Un programme pas à pas pour élaborer les fondations de l’identité de marque (“accompagnement” ; “conseil” ; “identité de marque structurée”) + prestation graphique (“création” ; identité de marque cohérente”).
  • Différent : Le positionnement se différencie de la concurrence (graphistes freelances et coachs) par la double expertise qui répond à un besoin de structure et d’outils.
  • Profitable : Le marché de l’entrepreneuriat est en augmentation chez les francophones. Le fait de travailler à distance ne limite pas d’accès à une zone géographique.
  • Pérenne : Le positionnement est inscrit sur un marché durable. Il peut donc vivre sur le long terme.

Cette phrase va être la colonne vertébrale à laquelle tu devras te référer pour toutes tes décisions marketing et communication, en interne comme en externe.

Cet article t’a inspiré ? Tu souhaites un coup de pouce pour rédiger ton positionnement et avoir une vision claire de ce que tu fais de mieux ? Comme tu as pu le voir, le succès d’un positionnement repose sur la cohérence d’une réflexion globale : ta marque. 

J’ai créé ma formation gratuite Brand School, pour t’aider à poser les fondations de ta marque. En 9 jours, tu retrouveras mes meilleurs conseils pour : 

  • Définir ton Big Why, 
  • connaitre tes clients, 
  • trouver la personnalité et le ton de ta marque, 
  • donner un nom à ta marque, 
  • créer ton logo, 
  • trouver tes couleurs et images, 
  • trouver la bonne typo et 
  • construire ta charte graphique. 

Clique ici pour accéder aux vidéos et exercices de la formation.

*Sources :
Le Mercator, Tout le marketing à l’ère du digital
Baynast, Ledrevie, Lévy – Edition Dunod – 2017
La Stratégie de l’océan bleu : Comment créer de nouveaux espaces stratégiques de W.Chan Kim et Renée Mauborgne – Edition Pearson – 2010