Et voilà, on est déjà en décembre, c’est le mois du bilan et il faut organiser l’année suivante. Mais entre le bouclage de l’année, les fêtes à préparer et les vacances, notre bonne intention de vouloir dédier un moment pour poser notre stratégie et organiser sereinement la rentrée finit par disparaître de notre liste de priorités. C’est pourquoi je vous propose une méthode simple mais néanmoins efficace qui ne prendra pas plus d’une journée, pour sortir la tête du guidon et organiser le passage à l’année suivante.

Je vous propose de suivre ensemble la méthode que j’utilise et peaufine d’année en année pour préparer et organiser l’année suivante. Vous n’avez pas le temps ? Tant mieux, ca ne prend qu’une journée. Faire votre stratégie vous saoul ? Moi aussi ! C’est pourquoi j’ai mis au point cette routine simple et bon enfant. Vous n’aurez besoin que n’un crayon et d’un carnet ou de quelques feuilles pour retenir vos idées.

1. Bloquer une journée dans votre calendrier. 

Ca parait tout bête, mais c’est peut-être l’étape la plus difficile. On a toujours, surtout à la fin de l’année,  des urgences à traiter à la dernière minutes. C’est pour cela qu’il est primordiale de réserver une journée complète sur votre calendrier et de vous y tenir. Cette journée est pour vous. Tenez-vous loin de votre téléphone et vos emails pour éviter les distractions extérieures. Trouvez également  un lieu rassurant qui vous inspire. Il faut que tous les paramètres soient réunis pour que vous ayez hâte de commencer cette journée.

2. Bilan : Évaluer l’impact de ce que vous avez accompli.

Le jour J, la première des choses à faire va être de prendre un moment pour voir tout ce que vous avez accompli dans l’année. Qu’est-ce qui a fonctionné et que vous souhaitez refaire ? Qu’est-ce qui peut-être amélioré et comment ? Qu’est-ce qui n’a pas du tout fonctionné et qui est à mettre à la poubelle tout de suite. N’oubliez pas de noter pourquoi, pour ne pas commettre les mêmes erreurs à l’avenir. 

| A lire : Faire le bilan.

3. Objectifs : Définir sa feuille de route de l’année. 

Vos objectifs seront votre ligne de conduite de l’année. COmmencez par lister toutes les idées qui vous passent par la tête dans votre inventaire mental (Voir article Inventaire mental).

| A lire aussi : Libérer la charge mentale.

Une fois que vous avez défini vos objectifs prioritaires, vous avez besoin de les contextualiser sur le plan temporel pour être sûre de les atteindre. L’exercice des  5, 4, 3 ,2, 1 va vous aider à vous attaquer à la réalisation de vos objectifs. Sur une feuille A4, tirez des lignes horizontales de manière à créer 5 bandes égales. Puis divisez ces bandes en 2 colonnes. La colonne de gauche sera consacrée à vos objectifs personnels et celle de droite les objectifs professionnels. La bande haute sera consacrée aux objectifs sur 5 ans, puis en descendant, les objectifs sur 4 mois, 3 semaines, 2 jours et 1 heure. 

Migrez ensuite vos objectifs depuis l’inventaire mental vers ce tableau. Tout ne sera peut-être pas accompli en temps et en heure. Mais le but de ce travail est d’avoir une vision global sur l’année et d’être en mesure d’estimer ce qui est important et ce qui ne mérite pas que vous perdiez du temps et de l’énergie dessus. 

4. Plan de bataille général

On peut avoir les meilleures idées du monde, elles ne valent rien sans un bon plan d’actions. Alors, bien sûre, il ne s’agit pas de décider aujourd’hui de ce que vous allez faire le 13 juin. Mais plutôt de diviser votre objectif principal de l’année en petits pas mensuels pour être sûre d’y arriver. 

Divisez une feuille A4 en 2 colonnes. Puis créer 3 bandes. Chaque cellule correspond à un mois du premier semestre. Vous pouvez vous attaquer directement au deuxième semestre mais, personnellement, j’aime bien le faire le cours d’année pour réajuster mon plan d’action. Pour chaque mois, inscrivez les 2-3 tâches à faire ou évènement à participer, qui oeuvre dans le sens de votre objectif majeur. Par exemple, si votre objectif est de multiplier par 2 votre liste d’abonnés, alors en janvier vous allez pouvoir “mettre à jour votre funnel de vente et site internet”, en février ”créer une campagne” Facebook Ad générique, en mars “animer un webinar”, en avril “établir un partenariat” … 

5. Objectif financier et budget prévisionnel

Rêver et se donner des objectifs est essentiel au bon développement de son business. Mais s’assurer que tout soit économiquement viable est la clé pour parvenir à les réaliser. 

Avant de commencer, je me donne un objectif financier que je souhaite réaliser pour les 12 mois à venir. Puis, je défini combien de clients je dois avoir, pour chaque service, pour atteindre cet objectif. Ensuite, j’essaie de répartir ce nombre mensuellement (on est pas toujours au top). Je trouve qu’il est plus motivant et moins angoissant de se dire qu’on doit trouver 2 clients plutôt que je faire un CA de 10.000€, pas vrai ? Ensuite, je m’attaque aux coûts. Quels sont mes charges fixes et variables pour faire tourner ma société ? Quel salaire je veux me verser ? Combien je veux réinvestir ? 

Il ne s’agit pas de faire un budget détaillé, mais d’avoir une idée global de combien vous pouvez obtenir et combien vous allez pouvoir dépenser pour commencer l’année avec un stress en moins. 

6. Gratitude, remercier 

Bon, on a pas mal bossé là. A ce stade vous devez avoir une vision claire du cap à tenir et de comment commencer l’année du bon pied. Il est temps de redescendre en pression et, pour cela, j’aime bien consacrer un peu de temps pour apprécier et être reconnaissante des petites choses comme des grandes qui se sont accomplies. Certains aiment le faire avec une bougie en méditant… j’ai essayé, ca n’est pas trop mon truc. Je préfère encore une fois avoir recours à mon carnet et faire une liste des choses et des personnes pour lesquels je suis reconnaissante. Et comme c’est bientôt Noël, j’en profite pour faire la liste des cadeaux pour chaque personne et créer mon fichier d’adresse pour les cartes de voeux. BAM ! Une pierre trois coup ! Tchao la course dans les magasins à 2 heures du réveillon. 

7. Ranger, faire le vide

Et enfin, une fois que tout est bien sorti de ma tête et planifié pour la rentrée, j’aime bien consacrer un peu de temps avant de partir en vacances au rangement. Oui, c’est mon côté Marie Kondo qui ressort. Je commence par mon ordinateur : trier et archiver les dossiers, nettoyer ma boîte emails (pensez à l’environnement). Et ensuite je fais mon bureau. Au delà de l’aspect sanitaire on va dire, je trouve que faire le tri, réorganiser et créer du vide permet de tourner une page pour en commencer une nouvelle plus sereinement. 

Si cet article vous a plu, likez ma Page Facebook  et inscrivez-vous à la Newsletter. Je vous partage régulièrement mes découvertes et d’autres articles sur l’entrepreneuriat, des conseils sur la manière de gérer sa communication et construire facilement son image de marque. Bref, tout pour se rendre visible et irrésistible auprès de ses clients ! 

A lire aussi :

Sources :

Méthode Bullet Journal, de Ryder Carroll


MÉLANIE ÖZGENLER

Révélatrice d’identité de marque – Fondatrice de MOZ-La Little Ajans.


Experte en identité de marque, j’aide les entrepreneurs à structurer et relever le meilleur d’eux-même pour qu’ils puissent résonner chez leurs clients. Abonnez-vous pour recevoir mes meilleurs conseils pour structurer la communication votre business sans prise de tête.