Vous avez un objectif inspirant, vous savez à qui vous vous adressez et vous avez défini une personnalité unique pour votre marque. C’est un bon début. Maintenant, il est temps de donner un nom à votre bébé. Vous voulez bien sûre que votre nom ait un sens, qu’il soit à l’épreuve du temps et qu’il soit disponible. Et le tout en même temps. J’ai quelques conseils pour vous aider.

Il est très important de pouvoir vous appuyer sur des regards et des ressentis nouveaux pour ouvrir d’autres perspectives.

Essayez de réunir un groupe de personnes de différents horizons et de leur proposer ce jeu : Présentez leur votre marque. Ce que vous faites, qui sont vos clients, ainsi que les adjectifs qui qualifient la personnalité de votre marque. Chaque personne part seule avec les mêmes informations, dresse une liste de noms et revient avec pour discuter en groupe de la meilleure option.

Cela va aider à booster la créativité et surtout à ouvrir les possibilités et les directions auxquelles vous n’auriez probablement pas pensé seul.

Voici quelques tendances du naming :

  • Les noms californiens.
    Ces noms s’inspirent de l’esthétique des startupers de la Silicon Valley. Il part d’un anglicism et en retire une voyelle – comme Happn ou Tumblr. Petit bémol : C’est très tendance mais comment ces noms seront-ils perçus dans 10 ans ?
  • Les noms descriptifs.
    Ils décrivent exactement ce que vous faites ou qui vous êtes. Très utilisés si vous véhiculez des valeurs comme le retour aux sources ou la transparence. Ou simplement pour vous permettre de vous lancer en attendant d’autres idées. Comme covoiturage.fr qui est devenu par la suite Blablacar.
  • Les noms mythologique
    Nike, Hermes, Pandora, Ajax, Clio, Vénus. La mythologie est une source inépuisable et riche tant elle est remplie de sens pour les marques qui portent ses noms.
  • Le vintage
    La mode est un éternel recommencement et le vintage donne aux noms ce côté bobo chic dans l’air du temps comme pour Colette
  • Le noms inventés.
    C’est ici que vous pouvez vous lâcher et inventer de nouveaux mots bizarres et merveilleux comme Google.

Autant d’options à explorer, alors prenez quelques post-it et laisser courir votre imagination. 

Intégrer vos prospects dans le choix du nom de marque

Une fois que vous avez une liste de possibilités, vous pouvez mettre chacune d’entre elles à l’épreuve et réalisant par exemple un sondage auprès de vos prospects pour les intégrer au processus de décision.

Voici quelques idées de questions à poser :

  • Est-il simple à dire et facile à retenir ?
  • Est-il adapté à votre objectif et à votre personnalité ?
  • Est-ce que ça ca ne veut pas dire bouse de vache en chinois ?
  • Et est-il déjà pris par une personne de votre secteur ?

Protéger son nom de marque.

Vous voulez un nom que vous pouvez posséder. Enregistrez votre marque à l’INPI et achetez votre nom de domaine.

Tout comme pour nommer votre premier enfant, il faudra des essais et des erreurs, mais appréciez le processus.

Inscrivez-vous à la mini-formation Summer Brand School pour visionner les 9 vidéos du cours et télécharger les exercices qui vous accompagneront dans les étapes de création de votre identité de marque. Cliquez sur le lien pour en savoir plus :


MÉLANIE ÖZGENLER

Révélatrice d’identité de marque – Fondatrice de MOZ-La Little Ajans.


Experte en identité de marque, j’aide les entrepreneurs à structurer et relever le meilleur d’eux-même pour qu’ils puissent résonner chez leurs clients. Abonnez-vous pour recevoir mes meilleurs conseils pour structurer la communication votre business sans prise de tête.